Les probiotiques, c’est fantastique !

Stress, prise d’antibiotiques, mauvaise alimentation…peuvent déséquilibrer la flore intestinale, essentielle pour rester en bonne santé et pour un bon système immunitaire.

La flore intestinale est le premier bouclier de l’organisme pour stopper les agressions auxquelles il est soumis.

 

 Petit tour d’horizon des prébiotiques et probiotiques,
si populaires mais souvent méconnus.

 

Le rôle des intestins et de la flore intestinale

Savez-vous que 80% de l’immunité siège dans votre intestin ?
Notre intestin n’est pas un milieu stérile, il grouille de bactéries amies de la flore intestinale qui elle, est le siège de l’immunité.

L’intestin assure la protection de l’organisme contre les bactéries nuisibles, les toxiques et autres indésirables comme certains champignons par exemple.

Son rôle est de laisser passer dans l’organisme les bonnes substances comme les nutriments, et de repousser les bactéries pathogènes, les virus et les toxines.

Il est le siège de plusieurs centaines de milliards de bactéries qui constituent la flore intestinale.

Les bactéries présentes dans l’ intestin assurent de multiples rôles :

– Elles améliorent la digestion, le transit, réduisent le taux de mauvais cholestérol et des triglycérides
– Produisent des enzymes
– Facilitent l’assimilation des vitamines et minéraux
– Assimiler les nutriments et participer à la fabrication de certaines vitamines comme la vitamine K, B9, B12.
– Assurer une barrière naturelle pour repousser les bactéries ennemies.
– Protèger le colon
– Diminution de la constipation et des ballonnements
– Maintien et activation du système immunitaire

Mais parfois, voire souvent, la flore intestinale est également composée de « mauvaises » bactéries, comme les salmonelles ou les Candidas Albicans.

Si l’équilibre de la flore intestinale est respecté, ces dernières bactéries ne sont pas gênantes mais en revanche, si la flore est déséquilibrée, ce sont les mauvaises bactéries qui prennent le dessus avec toutes les conséquences que cela induit : fatigue, allergies, acné, eczéma, mycoses etc…

L’ intestin s’en trouve fragilisé et c’est la porte ouverte à tous types d’envahisseurs.

De plus, lorsque l’intestin dispose moins de bonnes bactéries, il assure moins ses fonctions d’assimilation des vitamines et de minéraux et un déséquilibre digestif peut s’installer.

Quelles sont les causes d’un dérèglement de la flore intestinale ?

– Une alimentation déséquilibrée riche en protéines et en mauvaises graisses et pauvre en fruits et légumes.
– Un changement d’alimentation, qu’il soit volontaire (régime) ou non (voyage à l’étranger).
– La prise de médicaments et en particulier d’antibiotiques et de traitements anti-inflammatoires.
– La ménopause.
– Une maladie intestinale, qu’elle soit chronique (maladie de Crohn par exemple) ou ponctuelle (notamment la gastro-entérite)
– Un petit ou gros stress
– Un choc émotionnel

Pour cela, il n’existe plus qu’un seul recours : les probiotiques. Ces bonnes bactéries viennent renforcer celles qui sont naturellement présentes dans notre organisme pour rétablir cet équilibre.

Les probiotiques, quand, où, comment ?

Selon l’OMS, voici la définition d’un probiotique : « Un probiotique est un micro-organisme vivant, bactérie ou levure, qui consommé en quantité suffisante, exerce des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. »

Les probiotiques sont des ferments lactiques alliées de l’intestin.
Ils vont coloniser les intestins et lutter contre les bactéries agressives.
Ils jouent un rôle indiscutable dans le renforcement des défenses naturelles et permettent même de prévenir les allergies, neutralisent certains produits toxiquesrepoussent les germes nuisibles

En bref :

La flore intestinale est chargée de neutraliser les envahisseurs.
Lorsque la flore est déséquilibrée, les probiotiques permettent de la réensemencer et apportent leur aide sur le terrain pour la renforcer.

La muqueuse intestinale, elle, est une barrière naturelle composée d’un film protecteur, appelé mucus.
Celui-ci empêche la prolifération de bactéries.

Les probiotiques renforcent la barrière intestinale et la rendent imperméable.

La perméabilité intestinale constitue effectivement un véritable risque pour la santé car elle laisse passer des microbes indésirables mais également des protéines, ce qui peut avoir pour conséquence des intolérances alimentaires (comme le gluten).

De plus, l’organisme ne retient plus les vitamines et minéraux.

Existe t’il d’autres flores que la flore intestinale ?

Oui ! et il est tout aussi important d’en prendre soin.

La flore buccale peut être également déséquilibrée suite à des soins dentaires, une fragilité des gencives, des aphtes, du muguet, etc….
Des probiotiques pour la flore buccale seront alors nécessaires pour favoriser le retour à la normale.

La flore intime n’est pas en reste car elle est souvent perturbée.
Nettoyants intime non adaptés, trop agressifs ou non respectueux du PH assez acide de cette zone, pantalon ou lingerie trop serrée, source d’irritations, déséquilibre de la flore intestinale qui, par voie physiologique a migré vers le système urinaire …

Cela peut être un terrain favorable pour des mycosses, des inflammations à répétition, voire des infections.

Là aussi, des souches particulières et différentes que pour les flores buccale et intestinale sont nécessaires pour rétablir l’équilibre comme le Flore Intime de Carrare.

Où trouver des probiotiques ?

Il existe environ cinq cent familles de probiotiques qui n’ont pas toutes les mêmes bienfaits selon la souche.

Certaines vont permettre de renforcer les défenses naturelles tandis que d’autres vont calmer les douleurs ou favoriser la digestion, apaiser les allergies, favoriser la perte de poids…

C’est pourquoi il est important de sélectionner ses souches en fonction de nos besoins.

Les plus connues sont les bactéries de type bifidus et les lactobacilles.

Des probiotiques dans notre assiette

Alimentation

L’alimentation est vraiment votre alliée pour aider à retrouver un confort au niveau des différentes flores intestinales.

Favorisez les aliments riches en probiotiques naturels comme :
– Les aliments lactofermentés (la choucroute, les olives, les legumes lactofermentés, la croute de fromage, le kéfir, le kombucha)

– Le pollen frais contient 10 millions de probiotiques au gramme.
C’est le moment de bénéficier de tous ses atouts qui sont bien plus nombreux que cela encore.

Limitez voire supprimez les aliments perturbateurs et qui engendrent une inflammation dans le corps comme : 

– Les produits laitiers (sauf ceux enrichis en probiotiques).
Vous trouverez des souches à rajouter dans vos yaourts faits maison en pharmacie, notamment avec la marque Pileje qui est très qualitative.

 Le gluten, cette protéine, d’où son nom va former une espèce de glue dans l’intestin, ce qui va provoquer des inflammations et surtout peut favoriser la porosité de la paroi intestinale.

Ce manque d’étanchéité intestinale va provoquer une perte des minéraux, vitamines etc… une fuite des nutriments indispensables à l’organisme dans le corps et ne seront pas utilisés.
A terme, une fatigue peut s’installer également.

Et en compléments alimentaires

Le recours aux compléments alimentaires n’est pas indispensable si votre alimentation est saine est variée et que vous êtes en bonne santé.

En revanche, il peut être utile de faire appel à des compléments en cas de troubles digestifs, pendant les périodes de stress ou pendant la prise de médicaments comme les antibiotiques.

Une cure peut être bénéfique en cas de gastro, de prise d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires, en cas de voyage dans un pays où vous risquez de présenter une dysenterie etc…

Les probiotiques sont vendus sous forme de comprimés, de gélules ou des sachets en poudre.
Les probiotiques en poudre sont les plus courants et ont l’avantage de ne pas stagner dans l’estomac et donc d’arriver vivants en plus grand nombre dans l’intestin.

Certains probiotiques doivent être conservés au réfrigérateur tandis que d’autres peuvent être simplement conservés dans leur boîte à température ambiante, à l’abri de la lumière.

Il est primordial de choisir des probiotiques de qualité, qui contiennent au minimum 10 milliards de souches différentes et ce, à chaque prise du complément alimentaire pour obtenir une action optimale.

Et les prébiotiques, késako ?

Les prébiotiques sont des fibres végétales issues des légumes et des fruits.
Ils servent de nourriture aux probiotiques pour ré équilibrer la flore intestinale.

Mieux vaut choisir les fibres solubles plutôt que les fibres insolubles comme le son.
Souvenez-vous, fut un temps, c’était la grande mode de consommer des galettes de son pour améliorer le transit et favoriser la perte de poids.
Oui, sauf que les fibres insolubles sont irritantes, préférez donc les fibres solubles comme l’inuline présente dans de nombreux fruits et légumes, la pectine de la pomme etc…

Ces fibres sont du glucose, issu de sucres complexes bons pour la santé et non de sure raffiné qui fait grimper le taux de sucre dans le sang et n’apporte rien d’intéressant pour le corps.

Conseil naturo

En tant que naturopathe, les probiotiques font partie des produits “de base” que l’on est amenés à conseiller assez régulièrement.
Toutefois, je ne conseille pas de faire des cures sans le conseil de votre naturopathe ou de votre médecin.

En effet, souvent, il est nécessaire d’effectuer une cure, à base de plantes par exemple, pour nettoyer les intestins avant de nourrir la flore.

En effet, si vous nourrissez avec les prébiotiques (fibres végétales qui nourrissent les probiotiques) et les probiotiques une flore déséquilibrée, cela va accroître la flore mais également ce déséquilibre.
Alors que si vous avez “nettoyé” auparavant la flore, celle-ci va croître en bonne santé et se régénérer de manière plus efficace.

Si des ballonnements s’installent ou s’aggravent lors d’une cure de probiotiques, c’est sûrement qu’il faut d’abord purifier la flore avant de la nourrir et de la régénérer.

 

Vous l’aurez compris, les probiotiques sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et doivent être utilisés à bon escient.
Et vous, avez-vous déjà eu recours aux probiotiques ?
Quels en ont été les effets ?

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez sûrement C’est le moment de la détox d’automne.

Une réaction au sujet de « Les probiotiques, c’est fantastique ! »

  1. Ping Le Gingembre, une racine qui a tout bon ! - Naturo Flow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *