Les mystères de l’équilibre acido-basique

L’équilibre acido-basique est primordial à l’équilibre du corps.
L’organisme possède naturellement une activité régulière d’épuration des acides qu’il produit pour maintenir un équilibre nécessaire à sa bonne santé.

équilibre acido-basique

 

Qu’est-ce qui menace l’équilibre acido-basique ?

Notre alimentation actuelle qui privilégie les protéines animales et les sucres raffinés, notre mode de vie (sédentarité, stress…) représentent un apport massif et quotidien d’acides.
Cet apport excessif d’acides n’est plus géré par les systèmes d’élimination de l’organisme qui sont débordés favorisant l’acidose des tissus et qui mène à la déminéralisation.

Un des mécanismes de l’organisme pour contrecarrer cette acidose est de ponctionner des minéraux alcalinisants là où ils se trouvent et notamment dans les os et les dents pour retrouver un PH équilibré.

Acidification de l’organisme

Certains troubles peuvent être déclenchés ou aggravés par une acidité tissulaire, comme la fatigue, la dépression, les douleurs, l’acidité gastrique, les calculs rénaux et vésicaux, la sécheresse et les irritations cutanées, les mycoses, les cheveux et ongles dévitalisés, les troubles musculaires (crampes…), les troubles osseux (ostéoporose), les inflammations articulaires et intestinales, un dérèglement du système immunitaire et intestinal, etc…

Comment mesurer le PH ?

Le PH est l’unité de mesure de l’acidité ; sur cette échelle allant de 0 à 14, le 7 indique l’équilibre entre les acides et les bases, il est donc neutre.

Plus le pH est petit (de 0 à 7), plus il est acide
Plus le pH est grand, plus il est basique (de 7 à 14)

Pour évaluer l’acidose, il suffit de contrôler le pH urinaire à l’aide de bandelettes de papier réactif.
Il est nécessaire de les relever 3 fois par jour (sur les 2èmes urines du matin ; avant le repas de midi et avant le repas du soir), pendant 8 à 15 jours consécutifs.

Si les valeurs trouvées sont constamment inférieures à 7, cela indique une surcharge de l’organisme en déchets métaboliques : acidose.

 

Comment équilibrer un terrain acidifié ?

1- L’alimentation est essentielle car les acides sont véhiculés via la nourriture.
En premier lieu, il faut limiter voire arrêter d’ingérer des aliments acidifiants.

Les aliments acidifiants sont générateurs d’acides : on en trouve en particulier dans les aliments riches en protéines, qui sont des aliments de base de notre alimentation ; il n’est donc pas possible de les supprimer mais de modérer leur consommation (20g de protéines par jour suffisent).

Les aliments alcalinisants (fruits, légumes…), quant à eux, fournissent les bases nécessaires à la neutralisation des acides (sels alcalins…).

Certains aliments sont dits acides car ils le sont au niveau du goût mais ne sont acidifiants que chez les personnes déjà en état d’acidose (les yaourts, le fromage blanc, les fruits non murs, les fruits rouges, les agrumes, les abricots, la tomate, la rhubarbe, les jus de fruits, le citron, le vinaigre, le miel….).

Les aliments acidifiants : la viande, la volaille, la charcuterie, le poisson, les fruits de mer, les œufs, les fromages, les corps gras animaux, les huiles végétales raffinées, les légumineuses, les céréales complètes ou raffinées, le sucre blanc, les sucreries, les sodas, le café, thé…

Les aliments alcalinisants : les pommes de terre, les légumes verts crus ou cuits, les légumes colorés sauf tomates, les jus de légumes et de fruits, le maïs, les bananes, les amandes, les châtaignes, les fruits secs, dattes, raisins, les eaux minérales alcalines, les herbes aromatiques…

Les aliments en équilibre : noix fraîches, haricots verts, petits pois, millet et dérivés, pain de seigle complet, germes de blé, beurre frais de bonne qualité, sucre complet.

2- L’hygiène de vie peut entraîner ou soutenir le terrain acide : sédentarité, sommeil insuffisant, cigarette, stress…

Le meilleur moyen d’éliminer les acides est tout d’abord d’aider le corps à s’en débarrasser en introduisant une activité physique quotidienne (marche, natation…)

3- La prise de compléments alimentaires aux minéraux désacidifiants et reminéralisants et de certaines plantes diurétiques facilitera l’évacuation des acides logés dans les tissus.

 

Vous l’aurez compris, l’équilibre acido-basique se régule par :

  • Une alimentation adaptée

  • Une pratique sportive (pas la peine de faire un triathlon tous les week-ends, une activité physique régulière est bénéfique.

  • Une prise de compléments de santé naturels si besoin

 

Ces conseils ne remplacent pas une consultation médicale et ne doivent pas remplacer vos traitements éventuels en cours.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez sûrement 3 techniques naturelles pour déstresser en 5 minutes.

Une réaction au sujet de « Les mystères de l’équilibre acido-basique »

  1. Ping Les bienfaits du magnésium naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.