Diabète, on fait le point sur l’alimentation et la phytothérapie.

A l’heure où le sucre est omniprésent dans l’alimentation, le diabète flambe et les cas augmentent de jour en jour.
Le diabète est considéré comme un trouble du métabolisme.
C’est une maladie chronique que l’on peut apprivoiser et apprendre à contrôler.

Comment s’installe le diabète ?

Le diabète est causé par le manque ou le dysfonctionnement de la sécrétion et de l’utilisation de l’insuline.
Cette substance est sécrétée par le pancréas lors de l’ingestion de sucre et permet au glucose (sucre) de pénétrer dans les cellules pour produire de l’énergie et de faire baisser la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Lorsque le pancréas a été trop souvent sollicité, il peut s’installer une insuffisance de production d’insuline ou tout simplement une mauvaise utilisation de l’insuline qui n’est plus aussi efficace pour faire baisser la glycémie.
Une résistance à l’insuline peut également apparaître, le diabète s’installe.

Lorsque ce trouble est déclaré, le glucose ne permet pas de servir de source d’énergie aux cellules.
Celui-ci s’amasse dans le sang et il en résulte alors une augmentation du taux de sucre appelé hyperglycémie.
Un taux de sucre élevé dans le sang peut causer alors des dégâts au niveau des yeux, du cœur, des reins…

En savoir plus sur le diabète

Il existe deux types de diabètes : 

  • le diabète de type 1 (insulino-dépendant) qui touche 6 % des diabétiques, la plupart du temps, jeunes.
  • le diabète de type 2 qui touche à ce jour 92 % des diabétiques de plus de 40 ans.
    Lorsque l’on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucides sont transformés en glucose.
    Le pancréas reçoit l’information de l’augmentation de la glycémie et fait le nécessaire pour déclencher la libération de l’insuline.
    L’insuline fonctionne comme une clé qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme (dans les muscles, dans les tissus adipeux, le foie) où il va être transformé et stocké.
    Le taux de glucose diminue alors dans le sang.
    A l’inverse, le glucagon est une hormone qui permet de libérer le glucose stocké dans le foie, lors d’une baisse énergétique ou d’une baisse de glycémie (hypoglycémie).
  • Les 2 % restants correspondent à un déclenchement de diabète suite à des traitements médicaux.

Quelles solutions naturelles ?

  • L’alimentation est un des piliers de la naturopathie et prend tout son sens dans le cas du diabète.
    * Privilégier les aliments à indice glycémique bas
    * Privilégier les aliments riches en fibres pour éliminer le sucre au maximum
    * Limiter la consommation d’alcool qui est transformé en sucre dans l’organisme
    * Consommer beaucoup de légumes verts riches en fibres et minéraux, véritables nettoyeurs du corps.
  • L’activité physique permet au corps de se dépenser, de se détoxiner et de réguler certaines mécanismes.
  • Surveiller son poids. L’embonpoint favorise le diabète.
  • Un bon sommeil permet de maintenir un bon équilibre hormonal, notamment en se couchant avant 23h.
  • Prendre soin de son équilibre émotionnel. En effet, le diabète peut également prendre sa source dans un état émotionnel perturbé.
    Symboliquement,  on est face à une problématique en rapport avec l’affection, la douceur, le besoin de protection.
    Je vous invite toutefois à ne prendre cette information qu’à titre d’exemple car chacun est différent et un diabète n’est pas que seulement dû à une cause émotionnelle.
    Toutefois, il est important de prendre en compte cette dimension émotionnelle.

La phytothérapie au secours du diabète

 

Que vous souffriez de diabète ou que vous souhaitiez agir en prévention, voici neuf plantes à intégrer dans votre alimentation ou en complément.

Gymnema sylvestris

gymnema

Le nom hindi de cette plante se traduit par “destructeur de sucre“, et la plante est reconnue pour faire baisser le taux de glucose sanguin.
Elle est considérée comme l’une des plantes les plus puissantes pour le contrôle de la glycémie.
Son action permet d’augmenter l’activité des enzymes qui aident les cellules à recevoir le glucose ou de stimuler la production d’insuline.

L’avantage du gymnema sylvestris est qu’il ne provoque pas ou peu d’effets secondaires.

Le melon amer

melon amer

Le melon amer (momordica), ainsi bien nommé, est reconnu pour aider les cellules à utiliser le glucose plus efficacement et favoriser l’absorption du sucre par les intestins.
Des chercheurs philippins ont mis en avant ses bienfaits lors d’une vaste étude sur des hommes et des femmes : ils devaient prendre du melon amer sous forme de capsules pendant trois mois.
Leur taux de glycémie était inférieur à ceux qui ont pris un placebo.
Attention cependant, la prise de melon amer peut provoquer des troubles gastro-intestinaux.

Figue de barbarie

figue de barbarie

Le fruit mûr de ce cactus permet de réduire les niveaux de sucre dans le sang.
Ce fruit permet de baisser le taux de glycémie certainement parce que certains de ses composants fonctionnent de la même manière que l’insuline. Le fruit est également riche en fibres.

Myrtille

myrtille

Ce parent du bleuet contient de puissants antioxydants au niveau du fruit et des feuilles .
Ces anti -oxydants, appelés anthocyanes , donnent leur couleur aux fruits rouges et semblent réduire les dommages causés par les petits vaisseaux qui peuvent entraîner des douleurs nerveuses et la rétinopathie ( atteinte à la rétine de l’oeil ) .
D’autres études internationales ont suggéré que la myrtille contribue à faire baisser la glycémie.

 

Ginseng

ginseng

Connu pour ses vertus sur le système immunitaire et la lutte contre les maladies, cette plante chinoise a fait l’objet de nombreuses études concernant ses effets positifs sur le diabète.
Le ginseng ralentit l’absorption des glucides , augmente la capacité de la cellule à utiliser le glucose et augmente la sécrétion d’insuline par le pancréas. Lorsque l’on a fait des tests avec un groupe prenant du ginseng et un groupe prenant un placebo, les personnes qui avait pris du ginseng avait un taux de glycémie inférieur de 15 à 20% par rapport à ceux qui avaient pris un placebo.

Fenugrec

fenugrec

Ces graines, utilisées dans la cuisine indienne, sont connues pour faire baisser le taux de glycémie , augmenter la sensibilité à l’insuline , et de réduire les taux de cholestérol élevé, selon plusieurs études faites sur des animaux et des humains.
Son action est due en partie à la haute teneur en fibres de la graine.
Les graines contiennent également un acide aminé qui stimule la libération d’insuline.
Dans l’une des études les plus importantes sur le fenugrec, 60 personnes qui ont pris 25 grammes par jour de fénugrec ont montré des améliorations significatives en matière de contrôle de la glycémie et des pointes post-repas.

Camomille et tisane à la camomille

camomille

Il a été mis en évidence que la consommation de thé à la camomille permettait de faire baisser la glycémie et donc prévenir la progression de diabète de type 2 et de prévenir certains dommages associés à des niveaux élevés de sucre dans le sang.
Boire une camomille avant ou après le repas peut vous aider à contrôler votre taux de sucre dans le sang.

Tulsi feuilles de thé – thé de basilic sacré

tulsi

Le tulsi, connu aussi sous le nom de basilic sacré, est une espèce de basilic proche de notre basilic utilisé dans la cuisine occidentale.
Il est traditionnellement utilisé en Inde pour ses puissantes propriétés médicinales, notamment pour traiter le diabète de type 2.
Le tulsi permet de faire baisser la glycémie, tout comme la camomille, et de réduire le stress, et l’anxiété et de protéger l’organisme contre les dommages provoqués par le stress.

La cannelle

cannelle

La cannelle est une épice très répandue et dont l’arôme est très apprécié.
Elle a montré une efficacité considérable pour faire baisser la glycémie.
Si vous avez ou êtes à risque de diabète de type 2, ou si vous souhaitez modérer vos taux de glycémie pour d’autres raisons, comme une consommation excessive de sucre, il ne peut pas vous faire de mal d’inclure la cannelle dans vos plats, vos desserts…
Vous pouvez également plonger un bâton de cannelle dans votre tisane, ou l’utiliser sous forme de poudre.
Veillez à utiliser de la cannelle pure et pas de sucre à la cannelle, si vous ne souhaitez évidemment pas ajouter de sucre à votre régime alimentaire.
La cannelle est une épice naturellement sucrée, même si elle ne contient pas de sucre !

Les graines de chia

Les graines de chia (qui signifie Force en langue Maya)  sont très riches en fibres et permettent de diminuer la résistance à l’insuline et  les niveaux anormalement élevés de taux de sucre dans le sang.

Très riches en omégas 3 et minéraux, c’est un vrai atout santé.

Le psyllium

Le psyllium est une plante d’origine indienne.
Particulièrement riche en fibres, il est très intéressant dans le cadre du diabète.
Le psyllium a un effet positif en cas de diabète car il abaisserait l’index glycémique des aliments et aurait la capacité de réguler la glycémie et ainsi diminuer les risques de pics de glycémie après les repas.

 

Vous l’aurez compris, le diabète nécessite une prise en charge et une hygiène de vie globale.
Et vous, quels sont vos astuces pour faire baisser votre glycémie ?
Ces conseils ne remplacent en rien un traitement médical prescrit par votre médecin et celui-ci ne doit pas être arrêté.
Toutefois, ces conseils peuvent le compléter.

 

Vous avez aimé cet article ?
Vous aimerez sûrement Bonnes graisses VS mauvaises graisses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *