Bien digérer, les solutions au naturel

Une bonne digestion – Une belle promesse ?
Nous les Hommes, nous devions chercher notre nourriture.

Cette situation sous entendait des périodes pendant lesquelles nous n’en trouvions pas et donc des moments de jeûne.


Comment s’installe une mauvaise digestion ?

 

Ces pauses forcées mettaient notre tube digestif au repos et lui laissait le temps de se nettoyer.
Notre évolution nous a permis de nous organiser pour avoir de la nourriture quotidiennement et même, de nos jours, en abondance.

L’aspect positif en apparence est que nous mourons moins de faim dans nos pays industrialisés (des périodes de jeûne trop longues s’avèrent dangereuses) mais peut-être plus de maladies liées à l’immunité (maladies dégénératives, cancer…) par surconsommation.

la digestion

Jour après jour, les déchets et toxines liées à l’alimentation, au stress, à la pollution encrassent le système digestif qui perd de son efficacité et favorise le développement d’une flore intestinale pathogène : parasites, microbes, candida, mycoses trouvent là les conditions idéales à leur développement.

Des matières restent accrochées aux parois du tube, la muqueuse intestinale s’abîme et sa flore se dégrade.

Apparaissent alors ballonnements, constipation, diarrhée, douleurs, pour les signes directs.

Mais la mauvaise assimilation des nutriments liées à l’état de cette muqueuse et de sa flore engendre aussi des effets à distance comme pieds, mains et peaux sèches et ridées, nervosité, stress, angoisse et déprime.

Enfin le corps tout entier subit une intoxication progressive qui met en danger la santé globale de l’individu avec une fragilisation par épuisement de son système immunitaire.

 

Quelles solutions naturelles
pour nettoyer l’organisme ?

Pour maintenir l’état de ce système digestif, il est impératif, puisque nous ne jeûnons plus, d’adopter de nouvelles habitudes d’hygiène de vie.

Les deux premiers conseils de base :

  • Manger lentement, en conscience, bouchée par bouchée dans la meilleure ambiance possible.
  • Mâcher les liquides et liquéfier les solides. 
    En bref, mâchez, mâchez, mâchez … afin de faciliter le travail de l’estomac et l’assimilation des aliments et nutriments.
    La digestion débute dans la bouche et la salive, mélangée aux aliments est déjà une pré-digestion
    Alors, prenez votre temps 🙂

 

Cure régulière de gel ou de jus d’Aloe Vera

 

Par période de trois mois et cela trois fois dans l’année :
Sa forme gel permet à l’Aloe Vera de rester plus longtemps accrochée à la muqueuse.
Le gel ramolli les matières présentes parfois depuis des années et les entraîne avec lui vers l’extérieur par les voies naturelles grâce notamment à sa haute teneur en polysaccharrides, ces fibres qui nettoient l’organisme.

Sa capacité à dégrader les cellules mortes, son fort pouvoir cicatrisant et sa forte teneur en nutriments rétablissent l’état de la muqueuse.

Ses actions anti-inflammatoire et enzymatique, apaisent très vite les situations d’irritation et favorise la digestion et l’assimilation ainsi que le transit.

Jus d’Aloe Vera à boire : Il peut venir relayer le gel au bout de 6 mois et être utilisé en alternance avec celui-ci
Attention : interdit aux femmes enceintes.

Le jus et le gel d’Aloé Vera, grâce à leur pouvoir bactéricide et fongicide, assainissent la flore intestinale.
Attention : interdit aux femmes enceintes.

Hydrater la muqueuse pour améliorer son aspect
et assurer son maintienT

 

Capsules d’ Huile d’Argousier bio :
Pour l’appareil digestif, les capsules d’huile d’argousier sont conseillées en cas d’inflammation (acidité, inflammation, ulcère, …) du système digestif (œsophage, estomac, intestin, colon).
La consommation de cette huile aide à régénérer la flore intestinale.
Les capsules d’huile d’argousier sont conseillées pour lutter contre la sécheresse de la peau et des muqueuses : oculaire, buccale, nasale, vaginale…

 

L’importance des prÉ ET PRobiotiques

La flore intestinale et les pré et probiotiques :
L’intestin étant la plus grande surface de l’organisme en contact avec l’extérieur, il est très exposé au risque d’invasion ne serait ce que par sa fonction, la nourriture étant un corps étranger.

La flore joue un rôle prépondérant,
elle est le système immunitaire intestinal.

L’intérêt de la renforcer et l’entretenir est majeur en tant que barrière importante du système immunitaire mais aussi pour facilité le transit et la digestion.
Un nouvel ensemencement en pré et probiotiques ou conserver une flore saine suppose un bon état de la muqueuse intestinale et se fait par le biais de pré et pro biotiques.

* Les probiotiques sont les bonnes bactéries qui colonisent notre intestin et forment ce qu’on appelle la flore intestinale.
* Les prébiotiques sont leurs aliments favoris
* Les aliments lacto-fermentés facilitent grandement la digestion et jouent le rôle de probiotiques naturels.

Toutefois, il est nécessaire de consulter votre naturopathe avant de consommer des probiotiques car souvent, il n’est pas nécessaire d’en prendre et cela peut, au contraire être délétère pour votre système intestinal et aggraver vos symptômes.

– Pour une aide plus ponctuelle pensez  aux enzymes :
Un remède naturel très connu des naturopathes est le Régulat Pro.
Le Régulat est une préparation naturelle de phytonutriments et de substances prébiotiques d’origine végétale qui stimule le système enzymatique et permet de faciliter grandement la digestion.
Il stimule les défenses immunitaires et le système digestif, contribue à maintenir une formule sanguine saine et neutralise les radicaux libres.
Le corps s’allège, les organes digestifs travaillent moins et le corps se met au repos digestivement parlant.

Les  monodiètes et jeûnes

 

 

Il s’agit de mettre le système digestif au repos en ne consommant qu’un seul aliment sur une période plus ou moins courte (1 à 3 jours, voire plus).
Cette cure doit être adaptée en fonction des saisons (riz, pomme, banane, raisin, etc…) et de votre activité.
Si cela vous parle, rapprochez-vous d’un(e) naturopathe pour mettre cette monodiète car une telle pratique se prépare.

Il est nécessaire, tout comme pour le jeûne où l’on ne consomme pas d’aliment solide pendant une période, de faire une descente alimentaire avant de la débuter et d’observer également une remontée alimentaire spécifique après celle-ci pour la mener à bien en pleine santé.

Il en existe bien d’autres : argile, huiles essentielles, pollen, propolis, phytothérapie etc..

Vous voyez, il existe beaucoup de méthodes pour alléger votre digestion, faites-vous conseiller la méthode la plus adaptée à votre cas.

 

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez sûrement Diabète, on fait le point sur l’alimentation et la phytothérapie

—————

NB : En aucun cas les informations et les conseils donnés, ne peuvent constituer un diagnostic, lequel nécessite obligatoirement un examen auprès de son médecin.
Ils ne se substituent pas non plus à une consultation auprès de celui-ci.
Elles ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement médical.
Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une alimentation diversifiée.  
Les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que toute personne sous traitement médical doivent demander l’avis de leur médecin avant de prendre des compléments alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *